Assis face à la mer, je regarde le soleil plonger dans l'eau. Torse nu, je sens la puissance du vent et respire à plein poumon l'air marin. Je suis si bien... Mon regard se perd au loin... Je rêve de rester éternellement dans ce coucher de soleil.
Je me laisse tomber en arrière et regarde le ciel tout bleu, cherchant l'apparition des étoiles. A entendre le vent siffler et les vagues danser, je crois entendre une voix. Je ferme les yeux et écoute avec une tranquillité profonde...

Le charme se rompt un instant : j'entends des bruits de pas sur le sable devenu frais.
Je m'étire langoureusement et m'assieds pour faire face à cette personne. Mes yeux s'écarquillent: est-ce possible ?
Une jeune femme s'assied à mes côtés. Elle est d'une simplicité incroyable. Son sourire me fait chavirer, je me sens rougir face à son charme. Elle me donne son nom, prend le mien. Nous parlons de la mer, de la lune et des étoiles, des éléments et de la nature. Puis elle me dit avoir froid, ce qui ne me surprend pas : le soleil a disparu depuis longtemps. Je la serre dans mes bras, n'ayant rien d'autre à lui proposer. Elle pose sa tête sur mon épaule et nous parlons encore.
Ne nous connaissons-nous pas déjà ?
Elle m'est si familière... Mes mains parcourent ses bras, son visage, sa nuque... Mes lèvres ne se retiennent plus d'aimer son cou, si doux, son visage, si pur. Elle m'embrasse et me demande ce que je veux vraiment. Sa franchise me trouble. Ma bouche s'ouvre plusieurs fois pour se refermer aussitôt. Que répondre ? Puis les mots s'échappent, soyons sincère...

Je te propose un jeu, sans pudeur
Libre à toi de t'offrir comme terrain de jeu
Libre à toi de me laisser être explorateur
Ce n'est pas un enjeu, juste un vœu

Elle s'éloigne de quelques pas à peine et se met à genoux.

Voir des contrées inconnues n'est pas chose aisée
Je vais à travers ces lieux te guider

Je me rapproche d'elle et l'enlace, caressant son visage, ses bras, ses jambes... Elle se renverse, et allongée sur le sol s'offre à mes désirs. Je tremble un instant. Un sourire se dessine sur son visage et elle murmure

Ne voulais-tu pas être éclaireur ? Jouer sans pudeur ?
Comble notre excitation et tes ambitions, et jouons...

Les minutes s'écoulent et nos plaisirs vont en s'amplifiant. Jouissant de l'éternité à notre disposition, profitant du corps de l'autre, nous nous aimons dans le silence de la nuit.
Nos corps se mêlent... J'apprends à connaître ces quartiers lointains, guidé par la plus belle main. Je découvre ce qui restera à jamais gravé dans ma mémoire et nous nous endormons avant le lever du soleil, enlacés et satisfaits...

J'ouvre les yeux et la morsure du froid me semble violente. Je cherche sa présence réconfortante mais ne trouve que le sable pour compagnon. Je me redresse et vois un bateau au loin...